Bonjour!

Je décide aujourd’hui de vous partagez ce que je ressent vis à vis de l’imcomprehension de mon entourage fasse au veganisme.
Ce midi, comme tout les mercredis (ou une fois sur deux) je rejoint des amis pour qu’on puisse manger ensemble. Ce midi on s’est mis d’accord pour manger des baggels. Bien-sûr là bah je ne trouve rien de végétalien comme d’habitude, mais il y a au moin une alternative végétale.

Arriver au parc on mange tranquillement sur la pelouse. Je savourais mon bagel. Et là.. La question qui fâche: « Mais pourquoi t’es vegan que chez toi mais quand tu sorts tu manges du lait et tout? »

-Qui a amené l’herbivore? -J’ai ramener du hummus

Ma première « excuse » si je peux dire c’est la transition pour devenir vegan peut être très longue: j’ai lu des articles (je ne serais pas les retrouvés) où des personne ont pris plus d’un an pour le devenir. Je préfère prendre mon temps. J’essaye déjà de me restreindre le plus possible au niveau des « petites folies » (pain au chocolat, bonbons..) quand je suis dehors et que j’ai un creu. (En plus ca m’arange pour mon « regime »🙈)

Ensuite: oui, il y a des animaux qui meurent ; oui, il y a des animaux qui souffrent ; oui, je suis tout à fais d’accord avec cela. Mais vous préférez quoi? Que je tombe dans les pommes parce que je n’ai pas manger? Ou que je mange et que je me fasse plaisir? parce que, oui, j’aime bien le creem cheese dans mon bagel, le fromage de chèvre dans mon McWrap et le lait dans ma part de gateau.


Enfin, on mange tous ensemble, tranquillement, on profite (même sous une tempêtes de vent💨). Je ne pense pas qu’à ce moment là on est envi de tout savoir du pourquoi du comment des produits animaux. D’ailleurs j’ai même proposer à ma meilleur amie d’aller à une prochaine vegan place à Paris. Je vous avoue que quand le débat arrive je peux être un peut perdu: il y a pleins d’arguments pour les quels je suis pour que je ne connais pas par cœur (oui c’est mal, c’est l’une des règles du « vivre vegan »mais en plus j’en apprend tous les jours donc c’est pas facile!) et comme ça se serait une personne qui s’y connaît très bien qui pourra lui expliquer pleins de chose.
Donc je l’assume complètement, je suis « seulement » une flexi-vegan.
Mais je fais de mon mieu et je prend mon temps! Je préfèrerais largement qu’on m’encourage dans ma dynamique qu’essaye de m’enfoncer en faisant semblant de s’intéresser à mon nouveau mode de vie en construction (même si ce n’est pas voulu).

Pour moi dans le « devenir vegan » le plus compliqué ce n’est pas d’arrêter la consommation de produit animaux mais de faire face aux critiques et aux questions des personnes qui n’essaye pas forcément de comprendre ce mode de vie. Et vous?

Publicités